Comment dépolluer nos maisons

plante depolluante

Bien que cela puisse paraître surprenant de prime abord, l’air intérieur de nos maisons ou de nos bureaux est souvent de 10 à 50 fois plus pollué que l’air extérieur. Il est même parfois possible de constater qu’une maison de campagne est plus polluée qu’un appartement en centre-ville. Voici quelques éléments pour comprendre le problème et lutter contre.

D’où vient cette pollution intérieure?

Cette pollution intérieure provient de différentes sources présentes dans tous les logements : des peintures en passant par les produits d’entretien ou encore les matériaux isolants. Les encens que vous utilisez à la maison aussi sont chargés de particules toxiques, tandis qu’au bureau, ce sont les consommables (cartouches d’encre) mais aussi le matériel informatique, présent en grande quantité, qui émet des ondes magnétiques. Sans tomber dans une paranoïa excessive, cet air intérieur que nous respirons 80 à 90% du temps, peut être amélioré. Les solutions sont simples et accessibles à tous.

Les gestes au quotidien pour améliorer l’air intérieur de sa maison

Il s’agit avant tout de conseils de bon sens, de « trucs » de grand-mère qui, s’ils sont appliqués correctement, permettent déjà d’avoir un air bien plus sain dans les espaces clos (salon, chambre, cuisine, bureau).

Commencez par aérer régulièrement les pièces (de 10 à 15 minutes / jour) afin d’accélérer le renouvellement de l’air. Les systèmes de ventilation présents dans les maisons ne sont pas suffisants pour renouveler l’air. Evitez aussi de trop chauffer, les radiateurs rejetant du monoxyde de carbone. Enfin, privilégiez des produits d’entretien respectueux de l’environnement, qui ne satureront pas l’air de votre maison de formaldéhyde et benzène.

Acheter des plantes dépolluantes

Depuis quelques années, ce sont aussi les végétaux qui connaissent un fort engouement. A la suite d’études réalisées par la NASA, et avec le développement de l’habitat sain et écologique, les plantes aux vertus dé-polluantes sont de plus en plus souvent citées pour dépolluer notre air intérieur (les plantes ont de multiples applications pour la santé humaine, comme par exemple les plantes détox).

Les stomates, récepteurs qui permettent les échanges gazeux de la plante avec l’air extérieur, peuvent capter les polluants pour ensuite les stocker ou les transformer. Mieux, avec le principe de la photosynthèse, les plantes dépolluantes améliorent la qualité de l’air intérieur et son hygrométrie.

Cette transpiration de la plante, par vapeur d’eau, réduit les problèmes liés aux gênes respiratoires, à l’asthme et à l’irritation de la peau. Des plantes bien adaptées peuvent dépolluer, en général une plante pour 10m².

Voici quelques exemples de plantes dépolluantes : pour le salon, citons le ficus, le Syngonium ou encore le Spatifilum. Dans votre cuisine, placez un pothos, ou un chlorophytum. Pour la chambre, les plantes dépolluantes recommandées sont le Ficus, le chlorophytum et l’anthurium.